[elementor-template id="367"]

Les 3 grâces communautaires

Notre amour, pour Jésus et pour les hommes nos Frères, a mis en évidence une trilogie comme grâce communautaire reçue de Dieu :


Notre première mission consiste à nous laisser évangéliser par Jésus dans la prière. Chaque membre de la Communauté est contemplatif quel que soit son état de vie.

La maxime de Saint Benoît, « Prie et travaille…», reste pour nous la norme immuable comme pour tout chrétien, qu’il soit prêtre, religieux ou laïc. Puisqu’à l’instar de Jésus notre Maître, nous voulons faire des œuvres de Dieu, il importe de ne jamais séparer prière et apostolat. Dans toutes les maisons de la Communauté Mère du Divin Amour, sont continuellement vécus, l’Eucharistie, la Liturgie des Heures, l’Oraison, l’Adoration, la Louange et le Rosaire.


« Puis, il leur dit : Allez partout dans le monde et prêchez la Bonne Nouvelle à toute la création » (Mc 16, 15).

La parole de Dieu doit être portée à tous les hommes, spécialement à ceux qui ne connaissent pas encore Jésus et qui sont, de très loin, les plus nombreux.

Le message du salut, tel que proclamé par Pierre le jour de la Pentecôte, doit être crié sur tous les toits afin de conduire les hommes à l’interrogation fondamentale : « Frères, que devons-nous faire ? »… et la réponse « repentez-vous et que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Jésus Christ pour la rémission de ses péchés et vous recevrez alors le don du Saint Esprit» (Ac 2, 37-38).

La Communauté Catholique Mère du Divin Amour porte l’Evangile là où se trouvent les hommes sans attendre que ceux-ci viennent d’abord à nous. Notre mission s’inscrivant dans celle de l’Eglise, cette mission se fait avec elle dans le strict respect de sa doctrine.

Les Frères et Sœurs, selon leurs compétences et leurs charismes propres, participent à la propagation de la foi par la rédaction d’articles et d’ouvrages, par la prédication et l’enseignement, par des visites dans les hôpitaux, prisons,etc.


« Grâce au travail, l’homme gouverne le monde avec Dieu. Avec lui, il en est seigneur, et accomplit de bonnes choses pour lui-même et pour les autres. L’oisiveté nuit à l’être de l’homme, tandis que l’activité bénéficie à son corps et à son esprit. Le chrétien est appelé à travailler non seulement pour se procurer du pain, mais aussi par sollicitude envers le prochain plus pauvre, auquel le Seigneur commande de donner à manger, à boire, des vêtements, un accueil, des soins et une compagnie ». (Compendium de la doctrine sociale de l’Eglise n°265).

La Communauté, née en terre africaine, prend conscience chaque jour de la grande misère des peuples et elle se sent interpellée par la souffrance tant spirituelle que matérielle des hommes et des femmes de ce monde.

Les missions d’évangélisation nous ont permis de comprendre que l’évangélisation doit être accompagnée « de signes » de développement.

Nous croyons que le Saint Esprit illumine l’intelligence humaine, la pousse à utiliser toutes ses possibilités, la rendant dynamique, lui communiquant une mentalité de vainqueur, faisant d’elle un agent de développement.

[elementor-template id="448"]