Actualité religieuse

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on linkedin

ASSOUBA DU TEMPS DE CAREME

« SEIGNEUR MET TA BOUCHE DANS MON AFFAIRE » tel était le slogan du pèlerinage à notre dame des victoires d’Assouba (Aboisso) de ce temps de carême qui a lieu le 7 Mars 2020.

Comme à l’accoutumé le peuple de Dieu s’est déplacé massivement pour prendre part à ce pèlerinage qui pendant ce temps de carême est une occasion pour eux de se recueillir, de prier et confier leurs intentions à la vierge marie afin qu’elle intercède pour eux auprès  de son fils.

Le pèlerinage dans ce lieu marial a débuté par la méditation du chapelet, la louange et l’adoration suivie de la procession à la vierge.
L’enseignement d’ouverture lui a été donné par le frère Quindia Marius qui s’est appuyer sur  »le livre de Luc 11 chapitre 26 » pour sa prédication ; il nous dit que Marie est notre model et c’est elle qui nous conduira vers le Christ.
La parole de l’ange a Marie donne le ton d’un changement dans sa vie (l’Annonciation), celle-ci a été obéissante  » …. Je suis la servante du Seigneur qu’il me soit fait selon sa parole ». Dieu nous a créé libre et à son image mais il nous veut obéissant comme Marie pour nous permettre de voir le changement dans notre vie.
Comme Marie nous devons aller à la rencontre du Seigneur et lui faire confiance ; Dieu est Amour et il veut partager cet Amour avec nous, ce qui va nous permettre de supporter toutes sortes de difficultés d’épreuves.

Ce pèlerinage du temps de carême a aussi donné place à la Messe dite par le père Jean Paul Manawa venu pour l’occasion de la Guinée Conakry, qui a axé son homélie sur ‘’ l’Annonciation ‘’.
Comme le frère Quindia Marius, le père célébrant nous dit que l’annonce de la naissance du Christ et le OUI de Marie doivent nous permettre de comprendre que Dieu est toujours avec nous, la seule chose qu’il nous demande en retour c’est d’être obéissant à sa parole pour nous permettre d’entrer dans son projet d’accomplissement en pratiquant ces commandements.


Avant de clore cette journée de prière, frère Clément Akobé a entretenue le peuple de Dieu sur l’Alliance et son importance sur nous et sur toutes nos générations.
Il fait savoir que lorsque nous venons à Jésus nous entrons directement en alliance avec lui ; étant donné que l’alliance engage deux (2) parties, elle implique souvent la douleur ; comme la crucifixion du Christ a la croix. Dieu n’aime pas la souffrance mais elle conduit à l’alliance qui est motivé par l’Amour et le sacrifice.

Pour marquer la fin de sa prédication de ce ‘’Spécial Assouba du temps de Carême’’ le frère Clément a exercé son ministère de bénédiction et de guérisons sur tous les malades, qui n’ont pas manqué de témoigner de l’Amour et de la magnificence de Dieu dans leurs vies.